chasse

 

Les coutumes s’incarnent-elles sous différentes formes à travers le temps ?
Voici la réflexion que je me suis faite ce matin, en buvant mon café devant la télé. Cette réflexion concerne les reliques. Qu’est-ce qu’une relique ?
C’est, durant l’époque médiévale chrétienne, un ossement ou un accessoire d’un personnage dit saint, que l’on récupère après sa seconde naissance pour en faire un objet de vénération.
Lorsqu’un religieux à la sainte réputation meurt, il est souvent inhumé au sein d’une église, ou dans une nécropole autour d’une église. Parfois, le corps est déplacé pour être inhumé ailleurs, et des morceaux du corps peuvent être récupérés afin de les enchâsser dans un autel.
Il existe de nombreuses reliques à travers le monde. Il y a des reliques de l’apôtre Pierre, des reliques de grands saints. Il existe également des morceaux du bois de la croix où le Christ fut crucifié. D’ailleurs, si l’on venait à rassembler tous les morceaux de croix du Christ, on pourrait en reconstituer une dizaine voir plus !


La relique est sensée garder en elle le pouvoir spirituel et matériel du saint auquel elle appartient. C’est comme si le pouvoir du saint était encore dans son corps, même après sa mort. Elle sont le lien entre le monde terrestre et le monde céleste. Le fait de les enchâsser sur un autel confère à celui-ci un caractère sacré indispensable, avant la consécration qui sera opérée par l’évêque.

Mais, les reliques ne sont pas uniquement placées sur un autel. Elles sont également placées dans des châsses, sortes de coffres en bois, en os, ou en métal. Châsses (appelée également reliquaires) serties de pierres précieuses et de métaux précieux. Ces coffres contenant la ou les reliques sont l’objet d’une vénération très populaire. Les pèlerins viennent parfois de très loin pour venir prier près d’une relique, pour toucher et baiser cette relique.
Ces fidèles demandent souvent des guérisons, la richesse, la prospérité, le Salut etc. En effet, le saint est sensé être l’intercesseur des agneaux auprès du Christ Sauveur. Donc, de par son statut privilégié, il arrive à accorder des bienfaits aux pieux fidèles.

Souvent, chaque saint à sa particularité. Un saint peut être le patron d’un type de métier, d’un type de maladie, d’un type de problème etc. Lorsque les reliques ne sont pas sur place, les fidèles peuvent alors prier près d’une statue représentant le saint en question, ou près d’une icône.

 

Voilà pour le bref tour d’horizon historique concernant les reliques. Bien sûr, ces pratiques sont toujours d’actualité, et sont très populaires dans les pays où les pratiques rituelles chrétiennes sont encore très vivaces.
On aurait tout de même pu croire que ces reliques ne concerneraient que la sphère religieuse. Et bien non ! Et cela m’amène alors à ce que j’ai pu voir ce matin. (Oui, j’ai beaucoup blablaté jusque là, mais c’était pour remettre dans le contexte^^)

 

Oui ! Ce matin, j’ai pu voir que le fameux Justin Bieber a donné de ses propres cheveux (qui font frémir d’excitation les petites minettes à peine pré-pubères) à la célèbre Ellen Degeneres, lors de son célèbre show où elle a reçu le minot en question. Un bout de sa mèche enchâssé dans un coffre translucide sera alors mis aux enchères, et l’argent sera reversé à une œuvre caritative…

Quelle vanité ! Il aurait pu avoir l’amabilité d’attendre sa mort, avant de vendre des parties de son corps ! Il s’est pris pour qui exactement ? Un Dieu ? Seigneur ! Si le monde était gouverné par un Dieu comme lui, on ne serait pas dans la merde ! J’vous le dis !

 

Et puis, pour ses œuvres caritatives, il aurait tout simplement pu donner une partie de sa fortune, cela aurai été plus humble de sa part.

Comme quoi, aujourd’hui, les reliques existent même en dehors d’un culte religieux. Gants et chapeaux de Mickael Jackson vendus à prix d’or ne sont pas différents…

 


2348870

Sources images:

life.com
abbaye-tamie.com
bieberlunatic.tumblr.com
justinbieberblog.org