Comme promis, je vous fais un article sur la teinture de thym.
Tout d’abord, qu’est-ce qu’une teinture ? C’est une préparation médicinale servant à extraire les principes actifs d’une plante dans un solvant : de l’alcool (souvent entre 40 et 70%). On parle alors de « teinture-mère ».
En ce qui me concerne, j’ai décidé, non pas d’utiliser de l’alcool, mais d’utiliser du vinaigre de cidre bio. Je vous ferai part, dans un autre article, des bienfaits de ce vinaigre. Ce macérât ayant pour solvant, le vinaigre de cidre, se nomme alors « teinture ». Il est important que le vinaigre soit bio, non pas parce que c’est une « tendance », mais parce que les vinaigres non bio ne sont pas « purs » (il peut y avoir des additifs chimiques), et de ce fait, le rendement thérapeutique est moindre.
Les teintures sont très efficaces, car très concentrées. Il faut alors les prendre avec précaution (quelques gouttes, ou cuillérées, selon les plantes et les maux à traiter).

 

En ce moment, les plants de thym qu’il y a dans mon jardin fleurissent généreusement, j’ai donc décidé d’en faire une teinture. Le thym possède de nombreuses vertus thérapeutiques.

Voici quelques propriétés médicinales de la plante :

 

Le thym est antiseptique, tonique. C’est également un décontractant musculaire, un expectorant ainsi qu’un vermifuge. Enfin, le thym est un antioxydant.

Il s’utilise contre les bronchites, la coqueluche et la pleurésie. Il agit également dans le traitement du rhume des foins. Il soulage les piqûres d’insectes, s’utilise contre les mycoses et contre les aphtes, l’herpès etc.

 

Le thym a donc de nombreuses propriétés (qui ne sont pas toutes citées ici). Je pense que c’est une plante que toute personne se soignant avec les plantes, devrait avoir dans son jardin, ou, à défaut, dans son armoire.

 

Voici donc la préparation de la teinture :

 

Matériel/Ingrédients :

 

- Une bouteille hermétique vide

- Une bouteille de vinaigre de cidre bio

- Une balance électronique

- 100 gr de sommités fleuries de thym (frais de préférence)

 

4_vinaigre_de_cidre_bio5_bouteille_50cl_vide 1_thym_sommit_s_fleuries

 

Avant de commencer la préparation, il est important de bien nettoyer vos ustensiles, ainsi que vos mains, afin d’éviter d’y introduire de quelconques germes.

Si vous le voulez, vous pouvez utiliser des gants en latex.

Une fois ces bonnes dispositions prises, vous pouvez commencer.

Commencez par hacher finement les sommités fleuries de thym. Il faut que le thym soit très fin à la fin de cette étape.

Voici les sommités fleuries hachées :

 

2_thym_hachoir3_thym_hach_

 

Une fois les sommités bien hachées, introduisez-les dans le contenant vide.

 

6_remplissage_de_la_bouteille_thym

 

Enfin, versez le vinaigre de cidre à raison de 40cl dans la bouteille contenant le thym.

 

7_remplissage_de_la_bouteille_vinaigre

 

Terminez en fermant hermétiquement le flacon et secouez énergiquement. Vous devrez secouer ainsi tous les jours, ou tous les deux jours. Le temps de macération est de 3 à 4 semaines. Vous pouvez laisser la préparation macérer au soleil ou près d’une source de chaleur. Au terme de ces 3 à 4 semaines, passer au chinois la préparation et écraser bien les plantes. Une fois fait, filtrer et conservez dans un « flacon-pipette » en verre teinté. Une teinture mère se conserve environs 2 ans.

 

Merci à Dante pour tous les précieux conseils qu’il a pu me transmettre !

 

Source : L’encyclopédie des plantes médicinales, Larousse.